Created with Lunacy Created with Lunacy Created with Lunacy Created with Lunacy Created with Lunacy
yellow button

Porspoder : Avec la Ministre et les parents d’enfants en situation de handicap

Handicap, « une des priorités du quinquennat »

Madame Sophie Cluzel, Secrétaire d’État auprès du Premier ministre chargée des Personnes handicapées, était en déplacement à Porspoder ce jeudi 22 juillet 2021 (voir le programme).

 

A l’occasion de cette visite, j’ai tenu à ce qu’une rencontre soit rendue possible entre des représentants du collectif de parents d’enfants en situation de handicap du Finistère, et la Secrétaire d’État.
Démunis vis-à-vis du manque de places en institut médico-éducatif (IME), les parents ont pu aborder plusieurs sujets avec la Secrétaire d’Etat sur la prise en charge des jeunes adultes en situation de handicap, sujet dont j’avais déjà fait part à la Secrétaire d’Etat (mon courrier du 26 novembre 2019 à la Secrétaire d’Etat, et la réponse obtenue le 27 janvier 2021, et au moyen d’une Question écrite dont voici la réponse obtenue le 20 juillet 2021).

 

Dialogue direct avec la Secrétaire d’Etat

L’échange s’est tenu dans un climat franc et direct.
Les parents ont témoigné de leur quotidien, du droit au répit, des délais avant de pouvoir accéder à une place en IME, des conditions de prise en charge des enfants en situation de handicap, certains étant tout jeune (2 ans), d’autres étant majeurs (plus de 25 ans). Les besoins très éloignés des uns et des autres rendant l’accompagnement compliqué.

Qu’est ce que « l’amendement Creton » ?

Pour rappel, « l’amendement Creton » permet le maintien temporaire de jeunes adultes de plus de 20 ans en établissements d’éducation spéciale dans l’attente d’une place dans un établissement pour adultes. Conçu à l’origine comme transitoire, « l’amendement Creton » a cependant généré des effets pervers. Il est cependant aujourd’hui primordial d’éviter les ruptures dans le parcours de soins.

 

L’intérêt de l’habitat inclusif

L’entretien s’est conclu en reconnaissant le besoin de solutions à construire collectivement (Etat, département, MDPH, opérateurs gestionnaires, bailleurs sociaux) pour « accompagner autant que de besoin«  a rappelé Sophie Cluzel.
Après cet échange, la Secrétaire d’Etat devait rencontrer le nouveau Président du Conseil départemental, collectivité en charge du schéma départemental en faveur des personnes en situation de handicap.
La Secrétaire s’est déclarée non satisfaite par le manque de solutions adaptées de prise en charge pour les jeunes adultes de plus de 20 ans en situation de handicap et les dérives dues à « l’amendement Créton ». Elle a a appelé les opérateurs gestionnaires (onze opérateurs gestionnaires principaux dans le Finistère) et les bailleurs sociaux à travailler ensemble, à mutualiser les ressources, en rappelant l’intérêt de l’habitat inclusif et le besoin de petites unités.
Elle s’est engagée à revenir vers le collectif pour présenter la réponse conjointe que le gouvernement fera avec le département.
Je serai pour ma part vigilent à ce que les parents puissent avoir un retour concret d’ici à la fin de l’année.

 

Voir aussi :
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Tous les champs sont obligatoires.

S'inscrire à la newsletter

Voir toutes les newsletters