Created with Lunacy Created with Lunacy Created with Lunacy Created with Lunacy Created with Lunacy
yellow button

Rencontre avec les infirmiers en pratique avancée (IPA) de Brest

Ce lundi 9 décembre 2019 j’ai reçu à ma permanence de Saint-Renan trois infirmiers, actuellement en formation « Pratique Avancée » à Brest. En France, ils sont 400 à avoir fait le choix de la pratique avancée.

 

Infirmier en pratique avancée (IPA), un métier nouveau encore méconnu

Justifiant d’une réelle pratique professionnelle, les IPA ont décidé de suivre cette formation de 2 ans, parfois au prix de sacrifices – financiers – très importants, pour au bout de ce Master, exercer leur métier, à la ville comme à l’hôpital, en assurant certaines tâches jusqu’ici dévolues aux médecins.

Une réponse au vieillissement croissant de la population

Il s’agit d’un virage important dans l’évolution de l’exercice de la profession d’infirmier. Cette nouvelle profession intermédiaire d’IPA (créée par la loi du 26 janvier 2016 et des décrets du 18 juillet 2018) est une réponse à la réalité des déserts médicaux en milieu rural, à l’explosion des pathologies chroniques, et au vieillissement croissant de la population.

La pratique avancée, un atout pour l’accès aux soins dans les territoires

Justifiant d’une réelle pratique professionnelle, ces infirmiers expérimentés travailleront en autonomie afin d’améliorer la qualité et la continuité du processus de soins. Le champ de l’exercice infirmier en pratique avancée cible particulièrement le suivi des pathologies chroniques, de l’oncologie et de l’insuffisance rénale chronique.

Les plus-values attendues de la mise en place des IPA sont diverses :

  1. Pour la profession infirmière, ce nouveau métier apporte de nouvelles perspectives de carrière, avec l’opportunité d’un mode d’exercice plus autonome et d’une reconnaissance renforcée.
  2. Pour les médecins, l’IPA apporte une décharge de temps et de nouvelles possibilités de coopération.
  3. Pour les patients, l’IPA représente une amélioration de l’accès aux soins, une prise en charge diversifiée et une fluidification des parcours entre ville et hôpital.
  4. Pour le système de santé enfin, l’IPA permet un renforcement des structures d’exercice coordonné en soins primaires et une coopération renforcée entre professionnels au niveau des territoires de santé.

 

Quid des grilles indiciaires et statutaires appliquées à cette nouvelle profession ?

Lors de cet entretien, j’ai pu noter combien ces professionnels s’inquiètent des grilles indiciaires et statutaires appliquées à leur nouvelle profession.

Les textes actuels ne garantissent pas en effet de la reprise de leur ancienneté.

Et la situation aboutit finalement à ce que les IPA soient moins rémunérés que les infirmiers.

À Brest, les premiers diplômés sortiront de la fac à l’été 2020

Pour que ces IPA puissent avoir une meilleure visibilité quant à leur possibilité de progression salariale, j’ai interrogé la Ministre des Solidarité et de la Santé au moyen d’une Question écrite (voir ma Question écrite sur le déploiement et la rémunération des infirmiers en pratique avancée).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.
Tous les champs sont obligatoires.

S'inscrire à la newsletter

Voir toutes les newsletters

Nous utilisons des cookies pour vous proposer une meilleure expérience de navigation, des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts, pour en savoir plus consultez notre politique de confidentialité.

Réglages des cookies

Ci-dessous, vous pouvez choisir quels types de cookies vous souhaitez accepter sur notre site internet. Cliquer sur le bouton "Enregistrer les réglages" pour appliquer vos préférences.

Cookies de fonctionnement (obligatoire)Ces cookies sont nécessaires et garantissent le bon fonctionnement ainsi que l'optimisation de notre site internet.

Cookies analytiquesCes cookies permettent d’obtenir des statistiques de fréquentation de notre site internet afin d’optimiser son ergonomie, sa navigation et ses contenus.

Cookies sociauxNotre site internet peut utiliser des cookies liés aux réseaux sociaux pour vous montrer du contenu tiers comme YouTube et Facebook. Ces cookies permettent d’interagir depuis notre site internet et de partager les contenus du site, lorsque vous cliquez sur les modules "Partager" de Facebook, par exemple. En désactivant ces cookies, vous ne pourrez plus partager les articles de notre site sur les réseaux sociaux.

Cookies de ciblage publicitaireCes cookies peuvent permettre à notre site internet de vous présenter des publicités plus pertinentes et adaptées à vos centres d’intérêt en fonction de votre navigation sur le web. En désactivant ces cookies, des publicités sans lien avec vos centres d’intérêt supposés vous seront proposées sur notre site.

AutresNotre site internet peut utiliser des cookies tiers provenant d'autres services qui ne sont pas de type analytique, social ou publicitaire.