yellow button

Retour sur la journée « spéciale Plouzané »

Plouzané, des enjeux à la fois de ville et de campagne

Ce vendredi 21 mai 2021, j’ai repris le cycle de déplacements consacrés aux communes de la circonscription, avec une journée « spéciale Plouzané », aux côtés du Maire Yves Du Buit et de son équipe municipale. Entre ville et campagne, Plouzané est une commune emblématique de la circonscription. Elle en réunit les principaux enjeux, à la fois ruraux et urbains.

La matinée a permis d’échanger sur l’actualité législative et le travail parlementaire, et de faire le point sur les principaux projets du mandat municipal.

Le Petit Minou

A cet égard le Maire a tenu à me présenter le dossier du « Petit Minou », avec une visite du phare, symbole-même de la commune de Plouzané. Le réaménagement et la valorisation de la pointe du Petit Minou est une priorité de la municipalité. L’attrait touristique du site est très important, et grandissant. Ce sont les élèves de Dupuy de Lôme qui se sont d’ailleurs chargés de rénover une partie de l’intérieur du Phare. Plusieurs instance se partagent l’occupation et la gestion du site : Le conservatoire du littoral est propriétaire du fort du Minou, le phare appartient à la DIRMNAMO (direction interrégionale de la mer Nord Atlantique-Manche Ouest). Brest Métropole gère les abords du fort du Minou. La ville de Plouzané gère l’intérieur du fort.

Mobilité douce

Nous avons également eu un échange sur la politique de la commune s’agissant de l’usage du vélo. Ce mode de déplacement tient en effet une place particulière dans la vie quotidienne des Plouzanéens.
En lien avec la Métropole, la Ville doit mettre en valeur ses pistes et chemins cyclables et préparer l’extension du réseau. Elle multiplie les stationnements vélo sur l’espace public et notamment au niveau des arrêts de bus. La commune de Plouzané met également en place le marquage luminescent afin d’alerter les zones de danger et guider les cyclistes sur des pistes non éclairées. Une expérimentation est entreprise pour rendre la piste cyclable prioritaire. L’amélioration et la sécurisation de l’accès au technopôle est aussi prévue.

Soutenant les modes de transport alternatif à la voiture pour l’ensemble des trajets de la vie quotidienne, la Ville de Plouzané attribue d’ailleurs une prime à l’achat de 100 € pour l’achat d’un vélo à assistance électrique neuf à usage personnel.

A cet égard, nous sommes allés à la rencontre de l’entreprise « Cycles Delalaire », tenue par Jonathan Delalaire. Nous avons pu échanger  » Plan vélo » lancé par le gouvernement, et sur l’impact de la période du confinement sur la pratique du vélo. Les habitudes ont changé ; les déplacements à vélo pour se rendre sur son lieu de travail étant désormais courants.

Police municipale

Le Maire a fait de la sécurité des citoyens un des engagements forts du mandat 2020-2026. Le service de police municipale a donc été renforcé début 2021. Les missions principales de la police municipale sont l’amélioration du cadre de vie des habitants et la lutte contre les incivilités du quotidien. Le Maire a rappelé combien l’action de la police municipale est « visible, identifiée, et appréciée de tous ». Un partenariat est mis en place avec les gendarmes pour certaines missions.

 

La salle de spectacle, dossier majeur du mandat

Nous nous sommes rendus ensuite vers le possible futur emplacement de la salle de spectacle , à savoir « l’ïlot Mairie ». Ce nouvel équipement dédié à la diffusion devra donne une identité culturelle plus affirmée à la commune Plouzané. La jauge envisagée serait de 500 personnes en configuration assise.

 

La ZAC de Kerarmerrien

Enfin, nous avons traversé une partie de la Zone de Keremerrien, qui s’étend sur 37 hectare. Ce secteur fait le trait d’union entre Castel Nevez et La Trinité. La création de cette Zone d’Aménagement Concerné (ZAC) a été approuvé le 30 mars 2012 par Brest Métropole. Depuis cette date, le projet (qui répond à un réel besoin d’habitat résidentiel, tant pour les personnes vieillissantes, que pour les ménages) est bloqué faute de désignation d’un juge de l’expropriation. Il s’agit pourtant d’un projet mature. Il bénéficie d’ailleurs des services de la « cellule foncière ».

 

Un outil de discussion : la cellule foncière

Le but de la cellule foncière est de consommer le moins de terres possible en misant plutôt sur la densification urbaine. Un diagnostic agricole, actualisé tous les deux ans depuis 2012, est effectué par la chambre d’agriculture. Il permet une identification des terres disponibles, et des exploitants de plus de 55 ans sans successeurs connus.
La cellule foncière est composée d’élus et d’agents de la métropole, de représentants de la chambre d’agriculture, de la Safer, de la direction départementale des territoires et de la mer (DDTM), du conseil départemental et de l’établissement public foncier de Bretagne qui aident à observer l’ensemble des mutations sur le territoire. Elle est animée par Alain Hindré, avec qui j’ai pu échangé lors de ce déplacement. J’ai aussi pu m’entretenir avec des exploitants agricoles concernés par les dispositifs de compensation mis en place dans ce cadre.

La ZAC de Kerarmerrien à Plouzané en attente des acquisitions foncières © Le Télégramme

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Tous les champs sont obligatoires.

Inscrivez-vous à notre newsletter