yellow button

À Brest, Didier Le Gac estime qu’il faut faire disparaître l’amiante de la navale © Le Télégramme

PHOTO CLAUDE PRIGENT / LE TELEGRAMME. QUIMPER (29) : Conseil départemental 2015 , première session . Saint-Renan , Didier Le Gac , PS

Le député Didier Le Gac estime qu’il faut profiter de la prolongation de l’allocation de cessation anticipée d’activité des travailleurs de l’amiante pour régler définitivement ce problème.

Dans un communiqué, le député Didier Le Gac (Brest-rural) se félicite de la publication des arrêtés prolongeant l’allocation de cessation anticipée d’activité des travailleurs de l’amiante (Acaata) jusqu’au 31 décembre 2027 pour de nombreux secteurs d’activités navales.

Lire la suite 

© Le Télégramme du 04/01/2023

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Tous les champs sont obligatoires.

Inscrivez-vous à notre newsletter