yellow button

Brest – Pour le député finistérien Didier Le Gac, « on revient de très loin » sur le plan économique, en pleine crise sanitaire © Le Télégramme

Manif des anti-passe sanitaire, fin du « quoi qu’il en coûte », réforme de l’assurance chômage… Avant la rentrée parlementaire, le député LREM de la troisième circonscription du Finistère, Didier Le Gac, se livre.

Pas un samedi de l’été sans manifestation contre le passe sanitaire. N’est-ce pas un vrai motif d’inquiétude dans cette dernière ligne droite du quinquennat Macron ?

« D’abord, ces manifestations sont la preuve que la démocratie est bien vivante, bien loin des caricatures de dictature dont on veut parfois nous taxer. Je respecte toutes les manifestations, à condition qu’elles se fassent sans violence et qu’elles ne véhiculent pas de messages antisémites ou de désinformation, qui devient un enjeu majeur de nos sociétés contemporaines. La vérité, c’est que la covid-19 a fait 110 000 morts en France et près de 5 millions dans le monde ; que 80 % des personnes actuellement en souffrance sont non vaccinées. Dire le contraire, c’est mentir aux Français. Mais nous sommes aujourd’hui 50 millions de primo-vaccinés, preuve que la grande majorité approuve. Ceci déjoue tous les pronostics et fait de notre pays l’un des plus vaccinés » […]

Lire la suite 

© Le Télégramme du 03/09/2021

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Tous les champs sont obligatoires.

Inscrivez-vous à notre newsletter