yellow button

Édito Décembre 2020 / Faire Nation ensemble !

L’année 2020 qui s’achève aura été une année particulièrement difficile pour notre pays.

Elle nous aura confrontés de manière soudaine et inédite à une pandémie mondiale provoquant une crise sanitaire et économique sans précédent. 2021 devra être l’année qui limite le plus possible les conséquences de ces crises, notamment en matière sociale. Elle devra être également l’année de tous les espoirs avec une campagne de vaccination aussi large que nécessaire.

Face à ces crises, notre pays doit rester uni. Il faut cesser les invectives, les procès d’intention et garder le sens des responsabilités. Au moment même où notre pays est dans une passe difficile, accentuée par des attentats terroristes et l’odieux assassinat du professeur Samuel Paty, certains semblent vouloir s’affranchir de toutes responsabilités et ignorer le besoin des Français à davantage de sécurité.

A cet égard, le texte de loi sur la sécurité globale a suscité des réactions démesurées au regard de son contenu. Ce rejet s’est malheureusement traduit parfois, et notamment à Paris, par des scènes d’une violence inouïe lors de certaines manifestations de protestations.

Ce texte sur la sécurité globale va désormais être examiné par le Sénat qui l’amendera comme c’est son droit. Le texte reviendra ensuite à l’Assemblée nationale où les députés travailleront à nouveau dessus. Dans tous les cas, il me semble totalement abusif et surtout erroné de présenter ce projet de loi comme « liberticide ».

Et s’il y a des dispositions que certains trouvent litigieuses, les parlementaires et le Conseil constitutionnel -que le Premier ministre a saisi- pourront s’assurer du respect de nos libertés fondamentales inscrites dans le préambule de notre Constitution.

Car notre boussole, par tous les temps, reste notre Constitution.

Pour ce qui me concerne, j’estime que face aux crises graves qui secouent notre pays depuis plusieurs années, notamment la résurgence d’actes terroristes, qui ont montré combien nos forces de l’ordre étaient mobilisées pour garantir la sécurité de nos concitoyens, il faut donner à celles-ci les moyens d’agir. Agir en toute légalité et dans toute l’étendue des pouvoirs, des droits et des devoirs, qui leur sont octroyés.

De plus, outre la loi de Sécurité globale, un « Beauvau » de la Police devra, courant 2021, mettre sur la table les difficultés auxquelles nos policiers et nos gendarmes sont confrontés dans leur quotidien.

Surtout, n’oublions pas que la tranquillité publique est le premier des services publics attendus par nos concitoyens.

Enfin, et en parallèle, le début 2021 sera également marqué par le texte de loi visant à réaffirmer nos principes républicains contre tous les séparatismes et contre ceux qui cherchent à saper et à détruire l’unité de notre pays.

Unis, solidaires, déterminés et confiants, tel doit être notre état d’esprit pour l’année qui vient et relever ainsi, ensemble, les grands défis du moment.

Il faut, comme le rappelle régulièrement Jean-Yves LE DRIAN : « Faire nation ensemble ! »

Nous n’avons pas d’autre choix.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Tous les champs sont obligatoires.

Inscrivez-vous à notre newsletter