yellow button

Aide à domicile : enfin une revalorisation !

200 millions € pour revaloriser les salaires des aides à domicile

Création d’une dotation de 200 M€ pour aider les départements à prendre en charge la revalorisation des salaires des aides à domicile

Ce jeudi 22 octobre, nous avons voté à l’Assemblée nationale à l’unanimité la revalorisation des salaires des aides à domicile, afin de favoriser l’attractivité des métiers de l’aide et de l’accompagnement à domicile. Après de nombreux échanges entre députés de la majorité et le gouvernement, l’amendement gouvernemental déposé répond à une attente de longue date par le secteur.

Il s’agit de l’amendement présenté par Brigitte Bourguignon, ministre déléguée chargée de l’Autonomie. La ministre, que j’ai reçue le 24 mai 2019 sur la circonscription pour une journée consacrée à la dépendance, connait parfaitement bien la problématique (Journée thématique « Grand Age : Comment relever le défi ? »).

L’amendement que nous avons adopté en 1ère lecture de l’article 25 du projet de loi de financement de la Sécurité sociale pour 2021 (PLFSS 2021) permet un financement supplémentaire de 200 millions d’euros par an, à partir de 2022 (150 M€ en 2021, avec une entrée en vigueur en avril prochain), via la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie (CNSA) pour le secteur du domicile, à savoir l’augmentation de la rémunération des aides à domicile.

 

Résorber impérativement les bas salaires

Les aides à domicile sont actuellement des « travailleurs pauvres« .  Le métier, exercé la plupart du temps par des femmes, est « sous-valorisé ». Brigitte Bourguignon a déclaré combien ces « métiers du prendre soin » sont tellement essentiels à nos aînés. Difficiles et méritant d’être mieux rémunérés, ces métiers doivent bénéficier de la juste reconnaissance de leur rôle aux côtés des familles et des personnes vulnérables.

Vote unanime à l’Assemblée nationale sur l’amendement Bourguignon pour la revalorisation des salaires des aides à domicile

 

Œuvrant en ce sens depuis de nombreux mois, je salue cet engagement historique :

Retour sur la réunion du 22 juin 2020 avec le collectif inter-associatif

#Coronavirus : Valorisation des professionnels du secteur médico-social

Reconnaitre les professionnels du secteur médico-social

 

Hausse de 2,5% des salaires des aides à domicile

L’État vient d’agréer l’avenant 44 à la convention collective de la branche aide à domicile, qui augmente de 2,5% la valeur du point de rémunération des salaires de référence des aides à domicile qui interviennent chez les personnes âgées et handicapées Cette nouvelle grille est désormais opposable aux employeurs des salariés concernés, et ouvre le chantier de revalorisation des métiers du domicile voulu par le gouvernement.

 

Prime Covid

La mobilisation d’une enveloppe de 80 M€ annoncée par le Président de la République le 4 août dernier à Toulon va permettre le versement d’une « prime Covid » aux 300 000 salariés du domicile concernés. Selon la méthode « Etat-départements », cette « prime Covid » exceptionnelle de 1 000 € par salarié a été versée à un grand nombre d’aides à domicile. Sur 101 départements, 83 ont accepté son versement.

Mon communiqué du 4 aout 2020 : « Prime Covid » : Les Aides à domicile ne seront pas oubliées

 

« Laroque de l’autonomie »

Avec cette dotation exceptionnelle de 200 M€ supplémentaires, l’État témoigne ainsi de la volonté de porter une ambitieuse réforme du grand âge, en lien avec les conseils départementaux, chefs de file de l’action sociale. Cette réforme associera les parties prenantes au cours du « Laroque de l’autonomie » qui sera prochainement lancé et se traduira notamment par un projet de loi « Grand âge et autonomie » présenté au début 2021, renforçant l’accompagnement à domicile des personnes âgés et leur place dans la société.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Tous les champs sont obligatoires.

Inscrivez-vous à notre newsletter