Created with Lunacy Created with Lunacy Created with Lunacy Created with Lunacy Created with Lunacy
yellow button

Augmentation du budget du Service de Santé des Armées

Situation de l’HIA de Brest.

 

Retour sur l’audition de Madame Geneviève Darrieussecq en Commission Défense

Dans le Projet de Loi de Finances pour 2021, le Service de Santé des Armées (SSA) bénéficiera dès l’année prochaine d’un effort spécifique à hauteur de + 27%.

C’est une augmentation de moyens sans précédent. Il doit répondre à la sollicitation très forte dont le SSA a du faire face durant la crise sanitaire que nous traversons.

Auditionnée ce mercredi 7 octobre matin par la Commission Défense sur le projet de loi de finances pour 2021, j’ai demandé à la ministre Geneviève DARRIEUSSECQ, Secrétaire d’État auprès de la ministre des Armées, chargée de la Mémoire et des Anciens combattants, de préciser comment sera ventilée cette augmentation de budget.

Celle-ci a bien souligné que le programme « SSA 2020 » devait être pensé également pour l’avenir, au-delà des besoins matériels à court terme il faut également assurer la priorité du soutien aux forces, la présence en opérations extérieures, tout en assurant la complémentarité avec l’Hôpital public, comme la crise sanitaire a pu le démontrer. Les établissements du SSA avaient ainsi multiplié par 3 leurs capacités en réanimation pour l’accueil de malades Covid.

Les projets d’investissements et de montée en puissance de ressources humaines sont aussi à l’étude, pour l’ensemble du SSA, à rappelé la ministre. C’est une nécessité.

 

Renforcement de l’HIA de Brest et abandon des suppressions de postes :

Déjà, en 2019, Brest a pu bénéficier des crédits du SSA puisque nous avons inauguré en juin le nouveau service des urgences de l’Hôpital d’Instruction des Armées (HIA) qui allait dans le sens d’un projet commun avec le CHRU, en étudiant les mutualisations possibles entre les deux hôpitaux.

Les travaux de réhabilitation des urgences de l’Hôpital d’Instruction des Armées Clermont-Tonnerre à Brest ont ainsi coûté près de de 6M d’euros, financés exclusivement par le ministère des armées. Désormais il s’agit plutôt d’aller vers une montée en puissance du site de l’HIA de Brest sans transfert vers le CHRU pour répondre aux priorités du soutien aux forces.

Pour aller plus loin sur la situation de l’HIA de Brest, voyez cet article du Télégramme.

 

 

Vous trouverez ci-dessous les vidéos de mon intervention et de la réponse de la ministre sur le sujet.

 

 

Didier LE GAC interroge Madame Geneviève DARRIEUSSECQ en Commission Défense, à l’Assemblée nationale, le 7 octobre 2020

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Tous les champs sont obligatoires.

S'inscrire à la newsletter

Voir toutes les newsletters