Created with Lunacy Created with Lunacy Created with Lunacy Created with Lunacy Created with Lunacy
yellow button

Réponse ministérielle : Éolien dans des périmètres comportant des radars militaires

Quid des nouvelles règles relatives à l’installation d’éoliennes dans des zones comportant des radars militaires ?

Au travers d’une question écrite adressé le 30 novembre 2021 à la Ministre des Armées, j’ai souhaité connaitre les nouvelles règles relatives à l’installation d’éoliennes dans des zones comportant des radars militaires.

C’est un sujet que nous avons évoqué le 25 novembre 2021 lors du point de situation avec France Énergie Éolienne.

Sur le même sujet :

Repowering éolien : Visite du chantier de Ploumoguer

Table Ronde sur le renouvellement des parcs éoliens terrestres

 

Le ministère des armées favorise – dans le respect des impératifs de protection du territoire national – le développement des énergies renouvelables

Dans sa réponse publiée au Journal officiel ce 15 mars 2022, la Ministre vient d’apporter les éléments utiles.

La mise en application de l’instruction n° 1050 DSAE/DIRCAM du 16 juin 2021, assortie des modifications indispensables à la sauvegarde des radars militaires, a fait préalablement l’objet de concertations entre les ministères de la transition écologique et des armées. Cette instruction concrétise les décisions prises lors du conseil de défense écologique de décembre 2020 et de la réunion interministérielle de mars 2021.

Les gênes causées dans l’utilisation des radars militaires, répondant aux impératifs de sécurité nationale, ont été source d’une constante préoccupation des armées au regard de la taille croissante des installations éoliennes.

 

Quelles sont les mesures prises par le ministère des armées ?

Un certain nombre de mesures ont été prises pour analyser encore plus finement, et toujours au cas par cas, l’impact des projets éoliens sur les installations militaires.

  • En effet, la notion « d’intervisibilité » a été édictée tant pour répondre à la préservation de la détection des radars militaires que pour déterminer des zones d’ouverture à de futurs projets où ceux-ci ne seraient pas perturbateurs des capacités de détection des armées.
  • En outre, alors que le nombre de demandes d’autorisation des installations éoliennes s’accroît depuis de nombreuses années, le ministère des armées s’est adapté pour répondre aux exigences des délais règlementaires et continuera à améliorer les procédures d’instruction des dossiers.
  • Le ministère accompagne ainsi la filière éolienne avec la possibilité de déposer des pré-consultations et d’obtenir en amont des orientations sur la faisabilité des projets.
  • Dans une phase transitoire d’application des nouveaux critères et afin de tenir compte des investissements consentis, des engagements ont été pris pour ne pas remettre en cause les projets terrestres ayant reçu des avis favorables en phase de pré-consultation et les projets off-shore ayant déjà fait l’objet de consultations.
  • En 2021, les armées ont constaté une augmentation sensible des dossiers relatifs au développement éolien et ont su y faire face, laissant présager la concrétisation de nombreux projets. En effet, avec plus de 8300 mâts éoliens actuellement érigés et un taux de validation favorable des armées à hauteur de 94 % des projets déposés, représentant un potentiel de 51 gigawatts, le ministère des armées favorise, dans le respect des impératifs de protection du territoire national, le développement des énergies renouvelables, en cohérence avec les objectifs actuels de la programmation pluriannuelle de l’énergie.
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Tous les champs sont obligatoires.

S'inscrire à la newsletter

Voir toutes les newsletters