Created with Lunacy Created with Lunacy Created with Lunacy Created with Lunacy Created with Lunacy
yellow button

Avec les victimes de l’amiante

Samedi 17 avril je participais à l’Assemblée Générale de l’Association Départementale de Défense des Victimes de l’Amiante (ADDEVA 29 et 22), à Guipavas. Je tenais, une nouvelle fois, à participer à cet événement annuel important pour le membres de l’ADDEVA,  les victimes et leurs familles. C’était également l’occasion pour moi de faire un bilan de ces 5 années aux côtés des victimes de l’amiante.

 

Ainsi depuis 2017, j’ai eu l’occasion d’accompagner les démarches de l’ADDEVA et de l’ANDEVA au niveau national, mais aussi celles des anciens officiers mariniers, des organisations et représentations professionnelles du secteur et des métiers concernés par les problématiques liées à l’amiante, auprès du Gouvernement, des administrations centrales ou à l’Assemblée nationale.

 

Élu d’une circonscription où vivent et travaillent des marins d’État, de la marine marchande, des marins pêcheurs, des personnels et ouvriers des arsenaux et de la réparation navale, civils et militaires, la question des maladies liées aux expositions professionnelles à l’amiante est un sujet important et bien présent. C’est pourquoi j’ai souhaité intégrer dès le début de mon mandat le groupe d’étude amiante à l’Assemblée dans lequel je siège comme vice-président.

En tant que député j’ai par exemple pu interroger le Gouvernement par une dizaine de Questions Écrites sur les sujets liés à l’amiante : situation des veuves des marins exposés, faute inexcusable, le préjudice d’anxiété

 

Le sujet de l’Allocation de Cessation Anticipée d’Activité des Travailleurs de l’Amiante (ACAATA) a été souvent évoqué et j’ai également pu interroger le Gouvernement par une Question Orale au moment où le maintien de l’ACAATA a initialement été remis en cause (Voir la vidéo de mon intervention ICI).

En concertation avec l’ADDEVA j’ai eu l’occasion de signaler plusieurs dossiers d’anciens personnels des arsenaux, de Brest en particulier, et soutenu leurs demandes – quand cela est possible – auprès des anciens employeurs concernés (civils et militaires).

Enfin, je me suis régulièrement adressé par courriers pour relayer les sujets clefs destinés à améliorer la prise en compte des préjudices et l’indemnisation des victimes et de leurs familles, ainsi  notamment :

  • Obtenir l’abandon de la fusion entre le FIVA et l’ONAM (Ministre des Solidarités et de la Santé – Oliver Véran )
  • Préjudice d’anxiété (auprès de Naval Group, du Minstère des Armées…)
  • Améliorer l’accès aux attestations d’exposition à l’amiante pour les anciens marins d’État (Ministre des Armées – Florence Parly)
  • Faciliter le suivi post-professionnel des maladies liées à l’amiante (Ministre des Armées – Florence Parly) ;
  • La minoration des pré-retraite amiante par l’AGIR -ARRCO (en cours)
  • Problème de la durée du traitement judiciaire et du retard pris pour les demandes d’indemnisation (Ministre de la Justice – Eric Dupond-Moretti)

 

Comme j’ai pu le rappeler lors de cette assemblée générale, des nombreux progrès peuvent encore être réalisés mais je me félicite des résultats obtenus – ensemble – pour améliorer la situation des victimes de l’amiante.

 

=> Pour votre information vous trouverez l’ensemble des mes actions et actualités liées aux sujets amiante, depuis le début de mon mandat, ICI.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Tous les champs sont obligatoires.

S'inscrire à la newsletter

Voir toutes les newsletters