facebook-f twitter Calque 1 insta Linkedin

Diwan Ploudalmézeau, berceau du réseau

Diwan, un vrai maillage localement

Ce 28 septembre 2018, je me suis rendu dans l’école de Ploudalmézeau pour échanger avec les représentants des parents, l’équipe enseignante mais aussi Marguerite Lamour, maire de la commune, qui a œuvré – tout comme son prédécesseur Alphonse Arzel – à l’ancrage de cette école.

Sur la 3ème circonscription, le réseau des écoles Diwan est très implanté. Et c’est à Lampaul-Ploudalmézeau qu’est née la toute première école Diwan !

A l’heure où les 40 ans du réseau se préparent, il est important de rappeler que, même si les effectifs augmentent chaque année, les écoles Diwan se heurtent à plusieurs difficultés qui les fragilisent.

Pour cette rentrée 2018, ce sont 55 élèves qui sont scolarisés dans l’école de Ploudalmézeau. Cet établissement connait ainsi une hausse des effectifs comparé à l’an passé.

J’ai eu plaisir à rendre visite aux trois classes (maternelle avec Joëlle Perrot, CP-CE avec Emma Lecat, directrice et la classe CE2-CM1-CM2 avec Aurélie Coum).

J’ai apprécié l’accueil chaleureux en musique qui m’a été fait par la chorale des enfants, tout comme l’échange de vues avec Anna-Vari Chapalain (directrice de Diwan), avec qui ont été évoquées les possibilités législatives pour que Diwan pèse davantage vis-à-vis de l’Education nationale.

 

J’ai déjà eu l’occasion d’échanger avec les représentants du réseau Diwan :

  • Le 21 juin 2018, nous avons reçu à l’Assemblée Nationale une délégation de Diwan, délégation composée de la présidente Stéphanie Stoll, la directrice Anna-Vari Chapalain et le trésorier Yann Uguen.
  • Le 23 juin 2018, j’ai rencontré les représentants des écoles Diwan de Brest, de Saint-Renan et de Ploudalmézeau pour évoquer la situation des écoles Diwan en matière de forfait scolaire, de contrats aidés, d’effectifs et plus généralement de fonctionnement des établissements.

 

Diwan éligible au forfait scolaire ?

Afin d’apporter une solution pérenne à Diwan, avec 27 autres parlementaires, j’ai co-signé un courrier transpartisan destiné au Président de la République. Ce courrier commun porte notamment sur la création d’un nouveau dispositif dédié de salariés non-enseignants, une reconsidération du forfait scolaire, la possibilité d’une contractualisation des écoles avec l’Education nationale dès leur ouverture.

La question du forfait scolaire pour les élèves scolaires dans les écoles Diwan a évidemment été abordée car pour le moment, seules les communes qui ont une école Diwan doivent payer le forfait scolaire. Les enfants vivant dans les communes alentour profitent pourtant aussi de l’école. Diwan souhaiterait que ces communes payent aussi le forfait scolaire.

A mon sens, c’est un vrai sujet. Surtout quand on sait que les versements ainsi récupérés permettraient aux écoles Diwan de moins faire appel aux contrats aidés.

C’est une question que je vais suivre dans les prochaines semaines.

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.
Tous les champs sont obligatoires.

S'inscrire à la newsletter

Nous utilisons des cookies pour vous proposer une meilleure expérience de navigation, des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts, pour en savoir plus consultez notre politique de confidentialité.