Created with Lunacy Created with Lunacy Created with Lunacy Created with Lunacy Created with Lunacy
yellow button

Relève d’équipages et crise sanitaire : on avance !

Image d'illustration. DR.

L’action de la France en soutien aux marins de commerce

 

Depuis le début de la crise sanitaire le transport maritime de passagers et de marchandises a été fortement impacté par les restrictions de déplacements entre Etats, et à l’intérieur des pays touchés par la pandémie. Outre les très lourdes conséquences économiques pour les entreprises du maritime, et sur lesquelles je suis mobilisé notamment auprès de la ministre de la Mer, la question des relèves d’équipages se pose avec force.

Ainsi, la fermeture des frontières et certaines liaisons aériennes, les restrictions ou les interdictions de descendre à terre, impactent directement le bien-être des marins et leurs conditions de vie et de travail, depuis plusieurs mois.

Il faut souligner que ce sont 1,6 millions de marins qui, partout dans le monde, participent au transport de plus de 80% des marchandises. Ils sont dès lors également des acteurs essentiels de l’économie mondiale. Alerté dès le printemps dernier sur ces difficultés qui touchent notamment les marins étrangers en escale dans nos ports, je m’étais également adressé à Annick Girardin.

Du fait de ces restrictions la relève des équipages s’en trouve donc compliquée voire même rendue impossible :  A la fin du mois de septembre l’Organisation Maritime Internationale (OMI) estimait que près de 400.000 marins ne pouvaient rentrer chez eux !

 

Très mobilisée sur le sujet la France a été à l’initiative en juillet dernier, avec d’autres Etats du pavillon, d’une conférence internationale spécialement consacrée à la situation de la relève des marins de commerce. Parallèlement le Gouvernement avait mis en place une cellule de crise gérée par le Registre International Français (RIF) pour assurer la relève de près de 23.000 marins.

Enfin, au sein du Comité de la Sécurité Maritime de l’OMI, le 10 novembre dernier, la France a obtenu la création d’une base de données mondiale des ports pour faciliter les relèves des équipages en donnant un accès unique à toutes les informations officielles des Etats. Cet outil de simplification sera opérationnel avant la fin 2020.

 

Très attentif à la situation des marins je me félicite de cette avancée !

 

 – 16 novembre 2020 –

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Tous les champs sont obligatoires.

S'inscrire à la newsletter

Voir toutes les newsletters

Nous utilisons des cookies pour vous proposer une meilleure expérience de navigation, des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts, pour en savoir plus consultez notre politique de confidentialité.

Réglages des cookies

Ci-dessous, vous pouvez choisir quels types de cookies vous souhaitez accepter sur notre site internet. Cliquer sur le bouton "Enregistrer les réglages" pour appliquer vos préférences.

Cookies de fonctionnement (obligatoire)Ces cookies sont nécessaires et garantissent le bon fonctionnement ainsi que l'optimisation de notre site internet.

Cookies analytiquesCes cookies permettent d’obtenir des statistiques de fréquentation de notre site internet afin d’optimiser son ergonomie, sa navigation et ses contenus.

Cookies sociauxNotre site internet peut utiliser des cookies liés aux réseaux sociaux pour vous montrer du contenu tiers comme YouTube et Facebook. Ces cookies permettent d’interagir depuis notre site internet et de partager les contenus du site, lorsque vous cliquez sur les modules "Partager" de Facebook, par exemple. En désactivant ces cookies, vous ne pourrez plus partager les articles de notre site sur les réseaux sociaux.

Cookies de ciblage publicitaireCes cookies peuvent permettre à notre site internet de vous présenter des publicités plus pertinentes et adaptées à vos centres d’intérêt en fonction de votre navigation sur le web. En désactivant ces cookies, des publicités sans lien avec vos centres d’intérêt supposés vous seront proposées sur notre site.

AutresNotre site internet peut utiliser des cookies tiers provenant d'autres services qui ne sont pas de type analytique, social ou publicitaire.