Created with Lunacy Created with Lunacy Created with Lunacy Created with Lunacy Created with Lunacy
yellow button

Santé mentale et psychiatrie : des mesures inédites

Santé mentale et psychiatrie au cœur de notre politique de santé publique

Ces 27 et mardi 28 septembre 2021, se tenaient les Assises de la santé mentale et de la psychiatrie.

 

La santé mentale : enjeu de santé publique de notre époque

Ces derniers mois, avec l’isolement dû à l’épidémie de Covid-19, les angoisses et les violences intrafamiliales ont été exacerbées. Aujourd’hui, c’est 1 Français sur 5 qui est sujet à un trouble psychique, soit 13 millions de personnes. Particulièrement touchés par les effets de la crise sanitaire, 15% des jeunes en France connaissent un épisode dépressif caractérisé entre 16 et 25 ans. Au total, avec plus de 23 Mds€ par an, les dépenses remboursées au titre de la souffrance psychique et des maladies psychiatriques sont le premier poste de dépenses de l’Assurance maladie.

Les Assises de la santé mentale et de la psychiatrie s’appuient sur un comité d’orientation rassemblant 16 personnalités qualifiées et reconnues.

 

Télécharger le dossier de presse des Assises de la santé mentale et de la psychiatrie 2021

Voir aussi : Au CMP / CATTP de Plabennec : Zoom sur la psychiatrie de proximité

 

Deux annonces majeures

Deux annonces majeures y ont été faites par la Président de la République :

  • Le remboursement par l’Assurance maladie, dès 2022, des consultations de psychologues libéraux à hauteur de 40 euros pour la première séance et de 30 euros pour les séances suivantes, à partir de l’âge de 3 ans ;
  • La création de 800 postes et l’allocation d’une enveloppe de 80 millions d’euros dédiés aux centres médico-psychologiques (CMP), à partir de 2022, afin de réduire au maximum les délais d’attente.

Ces annonces ont d’ailleurs été bien accueillies par les professionnels du secteur.

Assises de la Psychiatrie : La FHF salue les annonces du Président de la République et du Ministre de la Santé

 

Santé mentale : des chiffres qui inquiètent

  • Un Français sur cinq est touché chaque année par un trouble psychique, soit 13 millions de Français.
  • 64% des Français ont déjà ressenti un trouble ou une souffrance psychique et 30 % ont dans leur entourage une personne concernée par une souffrance psychique.
  • Le taux de suicide en France est l’un des plus élevés des pays européens de développement comparable.
  • Après les accidents de la route, le suicide est la deuxième cause de mortalité entre entre 10 et 25 ans.
  • Les Français sont les plus gros consommateurs au monde de psychotropes.
  • 15 % des jeunes en France connaissent un épisode dépressif caractérisé entre 16 et 25 ans.
  • Au total, avec plus 23 Mds € par an, les dépenses remboursées au titre de la souffrance psychique et des maladies psychiatriques sont le premier poste de dépenses de l’Assurance maladie, devant les cancers et les maladies cardiovasculaires.

 

Les autres mesures clés

Plus largement, le Gouvernement va concentrer son action sur la prévention des troubles psychiques, l’organisation de l’offre de soin et l’investissement dans la recherche.

 

6 mesures clés vont ainsi être mises en œuvre prochainement :

 

Prévention

Développer les premiers secours en santé mentale dans tous les secteurs de la société.

 

Enfants/ados

Créer une maison des adolescents dans chaque département ;
Créer 100 places en accueil familial thérapeutique sur 2 ans ;
Augmenter sur 3 ans de 400 ETP les effectifs des centres médico-psychologiques infanto-juvéniles.

 

Psychiatrie adulte

Augmenter sur 3 ans de 400 ETP les effectifs des centres médico-psychologiques en 2022-2024.

 

Personnes âgées

Créer 20 équipes mobiles pour la prise en charge des personnes âgées en EHPAD et dans les structures médico-sociales.

Formation

Créer 12 postes d’enseignants chercheurs en psychiatrie supplémentaires entre 2022 et 2025.

 

Recherche

Créer l’institut de stimulation cérébrale et le centre e-CARE de prise en charge et de recherche sur l’enfant.

Mesures clés assises de la santé mentale

Et pour les agriculteurs ?

Selon Julien Denormandie, Ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation :

« Les difficultés dans le monde agricole sont une réalité. De nombreuses actions ont déjà été mises en place et il nous faut aller encore plus loin
pour apporter des solutions, concrètes et rapides face aux situations de détresse. Cela doit se faire autour de deux maîtres mots : plus d’humanité et plus d’ « aller vers ». Ce sera l’objet d’un plan d’accompagnement que nous présenterons dans les prochaines semaines ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Tous les champs sont obligatoires.

S'inscrire à la newsletter

Voir toutes les newsletters

Nous utilisons des cookies pour vous proposer une meilleure expérience de navigation, des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts, pour en savoir plus consultez notre politique de confidentialité.

Réglages des cookies

Ci-dessous, vous pouvez choisir quels types de cookies vous souhaitez accepter sur notre site internet. Cliquer sur le bouton "Enregistrer les réglages" pour appliquer vos préférences.

Cookies de fonctionnement (obligatoire)Ces cookies sont nécessaires et garantissent le bon fonctionnement ainsi que l'optimisation de notre site internet.

Cookies analytiquesCes cookies permettent d’obtenir des statistiques de fréquentation de notre site internet afin d’optimiser son ergonomie, sa navigation et ses contenus.

Cookies sociauxNotre site internet peut utiliser des cookies liés aux réseaux sociaux pour vous montrer du contenu tiers comme YouTube et Facebook. Ces cookies permettent d’interagir depuis notre site internet et de partager les contenus du site, lorsque vous cliquez sur les modules "Partager" de Facebook, par exemple. En désactivant ces cookies, vous ne pourrez plus partager les articles de notre site sur les réseaux sociaux.

Cookies de ciblage publicitaireCes cookies peuvent permettre à notre site internet de vous présenter des publicités plus pertinentes et adaptées à vos centres d’intérêt en fonction de votre navigation sur le web. En désactivant ces cookies, des publicités sans lien avec vos centres d’intérêt supposés vous seront proposées sur notre site.

AutresNotre site internet peut utiliser des cookies tiers provenant d'autres services qui ne sont pas de type analytique, social ou publicitaire.