yellow button

Discothèques : RDV avec l’UMIH et le SNDLL

Le Finistère : un des départements de France les plus dotés en discothèques

J’ai reçu ce 25 septembre une délégation finistérienne de représentants de discothèques (UMIH et SNDLL). Le Finistère est un des départements de France les plus dotés en discothèques (une soixantaine d’établissement recensés). Les entreprises du monde de la nuit emploient 1 000 salariés et drainent 1 million de recettes auprès de la Sacem.

 

Situation singulière pour les entreprises du monde de la nuit

Ces gérants de discothèques rappellent l’urgence dans laquelle ils se trouvent. Du fait de leur modèle économique, le versement des aides prévues se fait plus que jamais attendre.

C’était d’ailleurs le sens des démarches que j’ai entreprises avec des députés cet été (voir : Crise sanitaire : Soutien aux discothèques).

Depuis le début de la crise sanitaire, les discothèques sont les seules entreprises à ne pas avoir été en mesure de reprendre une activité.

Depuis mars dernier – date du confinement – les discothèques sont en effet à l’arrêt total, sans aucune recette, et sans perspective de reprise non plus à court terme, du fait de l’évolution de l’épidémie.

 

Procédure d’expulsion, perte du classement type P : Un nouveau courrier au Ministre

A l’occasion de la séance de Questions à l’Assemblée nationale du mardi 22 septembre, le Ministre Griset a confirmé la suppression des contraintes qui empêchaient l’accès des discothèques au deuxième volet du fonds de solidarité.

  • Je reste pour ma part en contact avec les représentants de discothèques sur le sujet.
  • J’ai également saisi le Ministre délégué auprès du ministre de l’Économie, des Finances et de la Relance, chargé des Petites et Moyennes Entreprises sur deux menaces propres au secteur (la menace que représente la procédure d’expulsion pour défaut de paiement des loyers au bout de 6 mois d’une part, et la menace de perdre le classement type P).

 

Voir mon courrier au Ministre

Voir le Décret n° 2020-1200 du 30 septembre 2020 relatif au fonds de solidarité à destination des entreprises particulièrement touchées par les conséquences économiques, financières et sociales de la propagation de l’épidémie de covid-19 et des mesures prises pour limiter cette propagation.

 

Voir aussi : #AlerteRouge : Notre courrier au Ministre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Tous les champs sont obligatoires.

Inscrivez-vous à notre newsletter