Created with Lunacy Created with Lunacy Created with Lunacy Created with Lunacy Created with Lunacy
yellow button

Echanges avec une délégation des JA 29

Didier LE GAC avec M. JAOUEN, Mme. CLAQUIN, M. PERROT, M. KEREBEL et M. CASTREC, Président des JA 29, le 18 mars 2021 à Saint-Renan.

J’ai à nouveau reçu à ma permanence  une délégation des Jeunes Agriculteurs du Finistère (JA 29), pour faire un point sur les questions d’actualité, en particulier sur leur positionnement vis-à-vis de la prochaine PAC.

Nous sommes également revenus sur les suites de la loi « Egalim » qui avait occupé notre dernier échange.

 

Elaboration de la prochaine Politique Agricole Commune

Dans le cadre des arbitrages en cours et des négociations du Plan Stratégique National élaboré par chaque Etat Membre de l’Union Européenne en préalable à la définition de la prochaine PAC 2021-2027, les JA ont souhaité souligner leur position sur les questions liées au Droit à Paiement de Base (DPB),  au paiement redistributif, à l’aide « jeune agriculteur », à l’Eco-schéma ou encore aux aides couplées.

Afin de sensibiliser les élus bretons sur ces sujets à suivre dans la prochaine PAC, les JA 29 ont souhaité organiser une rencontre en avril prochain pour présenter leur vision de la politique agricole commune. Je les soutiens dans cette démarche constructive et cette approche partagée.

Dans ce cadre, les JA m’ont également présenté un projet de « Charte PAC » dans laquelle ils exposent leurs engagements pour une Bretagne déjà avancée dans le verdissement, qui doit rester une terre d’élevage, où les jeunes doivent pouvoir continuer à s’installer, « en étant formés, maître de son projet, chef d’entreprise ».

 

Nous avons pu également échanger sur d’autres sujets comme la prolifération des choucas des tours ; sujet sur lequel je suis mobilisé pour les agriculteurs aux côtés de la Fédération de Chasse du Finistère, des services de l’Etat et des ministères de l’Agriculture et de la Transition Ecologique.

Enfin, les JA 29 ont souhaité attirer mon attention sur l’obligation de l’étiquetage géographique du lait ; obligation récemment remise en cause par le Conseil d’Etat à la suite des précisions apportées par la Cour de Justice de l’Union Européenne à ce sujet.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Tous les champs sont obligatoires.

S'inscrire à la newsletter

Voir toutes les newsletters