yellow button

Une avancée pour les salariés du BTP

Restaurants ouvriers  : un service rendu aux entreprises et  aux salariés

Très populaires en Bretagne, les restaurants ouvriers sont particulièrement présents dans notre département. Ils participent à la vitalité rurale et apportent un réel service aux entreprises locales et à leurs salariés.

Pourtant selon la distance entre le lieu du siège de l’entreprise et le lieu du restaurant, des redressements Urssaf se sont multipliés à l’encontre d’entreprises du bâtiment dans le Finistère.

Ces dernières années, nombreux sont les parlementaires bretons et finistériens – de tout bord – qui se sont saisis du problème. Plusieurs questions au gouvernement et courriers aux ministres ont ainsi été adressés (voir ma Question écrite de 2018).

M’étant moi-même saisi de cette question et après plusieurs échanges directs avec la Direction de la Sécurité Sociale à Paris, je suis heureux de l’actualisation obtenue du BOSS (Bulletin Officiel de la Sécurité Sociale).

 

Assemblée Générale de l’UMIH29 à Plougonvelin

Il s’agit d’un dossier que j’ai abordé avec l’UMIH du Finistère à de nombreuses reprises, et encore lors de la dernière Assemblée Générale de l’UMIH29, qui s’est tenue le 28 février 2022 à Plougonvelin, sur la circonscription.

 

Obtention de la modification de la doctrine de l’Urssaf

Un passage par la loi n’a pas été nécessaire pour modifier la doctrine de l’Urssaf sur le sujet. La mise à jour du BOSS est intervenue ce 16 janvier 2023 :

Mise à jour du BOSS du 16/01/23 sur les « Frais professionnels »
Paragraphes 2300 à 2330

https://boss.gouv.fr/portail/accueil/avantages-en-nature-et-frais-pro/frais-professionnels.html#titre-chapitre-2—frais-de-nourriture

Sont désormais ainsi précisées les conditions dans lesquelles s’apprécie « l’impossibilité de regagner son domicile ».

 

Issue positive pour les restaurants ouvriers et pour les entreprises

Figurant désormais dans le Bulletin Officiel de la Sécurité Sociale, cette avancée répond aux cas qui portaient à redressements en matière de prise en charge des frais de repas par les employeurs du BTP ; l’interprétation accordée à l’éloignement entre le siège de l’entreprise et le restaurant constituait alors la principale difficulté. Il n’est désormais plus fait référence au nombre de kilomètres.

Il s’agit-là d’une solution pragmatique et de bon sens tant pour les restaurants ouvriers que pour les entreprises du bâtiment.

 

Mon courrier à l’UMIH du Finistère

Je viens de faire part de cette issue positive obtenue à l’UMIH du Finistère avec qui je suis en contact depuis plusieurs mois à ce sujet.

Il en va du bien-être des salariés mais également, en réduisant les déplacements, de l’empreinte carbone de l’activité économique locale.

 

Télécharger mon courrier du 17 janvier 2023 à l’UMIH 29

Télécharger le communiqué UMIH du 17 janvier 2023

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Tous les champs sont obligatoires.

Inscrivez-vous à notre newsletter