Created with Lunacy Created with Lunacy Created with Lunacy Created with Lunacy Created with Lunacy
yellow button

Colloque sur la souveraineté alimentaire

Le travail quotidien des agriculteurs et des producteurs à l’honneur

Le Salon international de l’agriculture n’a pas pu se tenir cette année en raison de la crise sanitaire. A la place, l’ensemble des acteurs du monde agricole s’est donné rendez-vous pour participer à la Semaine de l’agriculture française, du 13 au 24 mai 2021. Le ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation est partenaire de cet événement, l’objectif étant de mettre à l’honneur le travail quotidien des agriculteurs et des producteurs.

Dans ce cadre, j’ai participé au colloque sur la souveraineté alimentaire organisé ce mardi 18 mai 2021 à Loc-Eguiner. Cet évènement digital inédit représente une opportunité unique pour permettre à tous les agriculteurs d’assister à cet échange qui les concerne au premier plan et de pouvoir également interagir.

Voir le programme

 

Premier déficit commercial agricole en 2023 ?

Si la France est toujours la première puissance agricole de l’Union européenne (chiffre d’affaires de 77 milliards d’euros en 2019, selon Eurostat), son potentiel productif agricole s’érode. D’après un récent rapport sur l’agriculture française de Sénat, le pays pourrait connaître son premier déficit commercial agricole en 2023.

 

Déléguer notre alimentation à d’autres est une folie

Intervenant lors de cette matinée, Emmanuel Macron a répondu aux agriculteurs (lire ses réponses). Dès le 13 mars 2020, il estimait déjà que « déléguer notre alimentation à d’autres » était « une folie ».

Voir aussi : Réunion de travail du 22 avril 2020 sur l’autonomie alimentaire française

 

L’agriculture, secteur stratégique

En matière d’agriculture, France Relance fixe trois objectifs :

  1. Renforcer la souveraineté alimentaire,
  2. Accélérer la transition agroécologique
  3. Adapter l’agriculture et la forêt au changement climatique.

Dossier de référence – volet « Transition agricole, alimentation et forêt » du plan de relance

 

L’agriculture est « un des six secteurs stratégiques accompagnés pour des projets de réinvestissement, aux côtés notamment de la santé, de l’électronique ou de la 5G« , a souligné la ministre Agnès Pannier-Runacher, ministre chargée de l’industrie.

 

Quels sont les leviers de la « ré-agriculturisation » de la France ?

  • Quelle est la définition de la souveraineté alimentaire ?
  • La France : encore dans la course alimentaire, mais en perte de compétitivité ?
  • En quoi la crise du Covid a été le révélateur de nos faiblesses et de nos forces ?
  • Quelles politiques mettre en œuvre pour assurer la souveraineté alimentaire ?
  • Quels sont les défis à relever pour l’agriculture (transitions environnementales, climatiques et sociétales, les besoins en innovations) ?
  • Comment accompagner les agriculteurs dans les transitions ?

 

Autant de sujets de débat qui ont permis d’identifier les leviers pour éviter au secteur de connaître le même sort que l’industrie.

 

Sur le même sujet :

Tribune « Privilégions l’origine France dans la commande publique ! »

Avec le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner, sur le terrain, auprès des agriculteurs

À l’Assemblée, une volonté de réponse transpartisane aux antispécistes © Agra Presse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Tous les champs sont obligatoires.

S'inscrire à la newsletter

Voir toutes les newsletters