Created with Lunacy Created with Lunacy Created with Lunacy Created with Lunacy Created with Lunacy
yellow button

Total Quadran, spécialiste des énergies renouvelables

M. Baptiste SIMON et M. Philippe PIGNON avec Didier LE GAC, le 19 mars 2021 à Saint-Renan.

La 3eme circonscription du Finistère est un territoire où le sujet des énergies renouvelables est bien présent : recherche et développement dans le domaine des énergies marines (EMR, éoliennes offshore, hydroliennes…), projets photovoltaïques, méthanisation, mais également parcs éoliens terrestres. L’ensemble de ces activités mobilise des acteurs publics et privés au bénéfice, notamment, de l’emploi local et du dynamisme de notre territoire. Ainsi, je suis à l’écoute de ces différents acteurs et les rencontre régulièrement.

Ce vendredi 19 mars j’ai reçu des représentants de Total Quadran, filiale du groupe Total spécialisée dans les énergies renouvelables et née avec l’idée de connecter les territoires à des sources d’énergies locales et renouvelables : éolien, solaire, hydroélectricité.

 

MM. Baptiste SIMON, Responsable de l’agence Grand Ouest, installée à Nantes, et Philippe PIGNON, Directeur régional Ouest de Total, ont pu me présenter l’activité et les projets de Total Quadran, en particulier sur le territoire.

Aujourd’hui en France métropolitaine et dans les DOM, Total Quadran est implanté dans 17 agences et antennes locales, et développe / exploite 330 centrales qui produisent de l’énergie 100% renouvelable. Ces dernières représentent 1GW de capacité exploitée dont 50% éolien (70 parcs pour environ 580 MW), 40% panneaux photovoltaïques et 10% de l’hydroélectricité qui produisent l’équivalent de la consommation annuelle de 1 millions d’habitants.

En 2021, 361 MW supplémentaires devraient être installés avec un objectif d’exploitation de 4 GW en 2025.

Concernant le photovoltaïque, je note la démarche de Total Quadran de rechercher des sites prioritaires d’installation que sont les parkings, les terrains délaissés, les sites pollués, friches industrielles, anciennes carrières… qui trouvent ainsi une utilité nouvelle.

Je souligne également l’intérêt de pratiques innovantes comme « l’agrivoltaïsme » qui vise à réunir sur un même espace une production agricole primaire et une production électrique secondaire, sans conflit d’usage.

 

Dans le Finistère, plusieurs projets sont en cours et je retiens celui du « repowering » du parc éolien de Ploumoguer, site que je connais bien.  Il y a actuellement 7 éoliennes sur le parc en exploitation et il s’agit – à partir du 6 juillet – de démanteler les unités existantes pour les remplacer par des équipements plus performants.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Tous les champs sont obligatoires.

S'inscrire à la newsletter

Voir toutes les newsletters