yellow button

« Oubliés du Ségur » : enfin entendus !

Communiqué de presse du 31 mai 2021

Presque un an après le début de la mobilisation des « Oubliés du Ségur », je salue les annonces du gouvernement, ce vendredi 28 mai, de revalorisation salariale des soignants des établissements et services sociaux et médico-sociaux (voir la réunion à Brest du 22 juin 2020).

Deux accords viennent d’être signés. Tous les personnels soignants de ces établissements financés par l’assurance-maladie pourront ainsi bénéficier d’une revalorisation salariale de 183 euros nets par mois.

Télécharger le communiqué de presse du 31 mai 2021

 

Un collectif inédit dans le Finistère

Dans le Finistère, pour mémoire, un collectif inter-associatif « employeurs-syndicats » de l’économie sociale et solidaire s’était constitué pour demander cette reconnaissance. Inédite dans la forme, cette union regroupe 27 structures employeurs du département et trois organisations syndicales de leurs salariés.

Au total, en France, 90 000 professionnels travaillant auprès des personnes en situation de handicap, des personnes âgées et des personnes en difficulté sociale sont concernés par cette augmentation qui représente un montant de près de 500 millions d’euros par an pour l’État.

 

En contact régulier avec les acteurs du secteur que j’ai reçus à de nombreuses reprises depuis un an et ayant interpellé plusieurs fois le gouvernement, je me réjouis que ces professionnels intervenant auprès des plus fragiles soient désormais et eux-aussi reconnus par cette revalorisation salariale (courrier à Michel Laforcade ; avec l’URIOPSS de Bretagne et le secteur médico-social privé non lucratif ; question écrite du 12 mai 2020 ; aide et de soins à domicile : quelles réponses aux difficultés de recrutement ?).

 

S’agissant des catégories encore exclues des mesures dites « du Ségur » (éducateurs, techniciens, psychologues…), « l’Etat apportera une contribution financière aux mesures négociées entre employeurs et salariés d’ici l’été », a précisé le gouvernement.

 

Fiche technique de cette revalorisation

 

Historique

  • Accords du Ségur de la santé Juillet 2020 : le Gouvernement institue un complément de traitement indiciaire (CTI) de 183 euros nets par mois pour les personnels des hôpitaux et des EHPAD.
  • Accord du 11 février 2021 : extension du Ségur aux personnels médico-sociaux rattachés à l’hôpital et géré par lui :
    • 83 M€ pour 18 500 personnes, dont 10 000 pour le secteur PH
    • Mise en œuvre au 1er juin 2021
    • Cible : intégralité des agents

 

Accord de méthode et protocole du 28 mai 2021

  • Protocole d’accord pour l’extension du Ségur aux établissements publics autonomes financés par l’assurance-maladie mais non-rattachés à un établissement de santé :
    • 42 M€ pour 9000 personnes, dont 5 100 pour le secteur PH
    • Mise en œuvre au 1er octobre 2021
    • Cible : les soignants au sens strict du Code de la santé publique (aides-soignants, infirmiers, cadres infirmiers et cadres infirmiers psychiatriques, masseurs-kinésithérapeutes, orthophonistes, orthoptistes, ergothérapeutes, audioprothésistes, psychomotriciens, auxiliaires de puériculture, diététiciens) auxquels s’ajoutent les aides médico-psychologiques, les accompagnants éducatifs et sociaux et les auxiliaires de vie.

 

  • Accord de méthode pour l’extension du Ségur au secteur privé à but non-lucratif financé par l’assurance maladie :
    • 364 M€ pour 65 000 personnes, dont 59 000 sur le secteur PH (329 M€)
    • Mise en œuvre au 1er janvier 2022
    • Cible : les soignants au sens strict du Code de la santé publique (aides-soignants, infirmiers, cadres infirmiers et cadres infirmiers psychiatriques, masseurs-kinésithérapeutes, orthophonistes, orthoptistes, ergothérapeutes, audioprothésistes, psychomotriciens, auxiliaires de puériculture, diététiciens) auxquels s’ajoutent les aides médico-psychologiques, les accompagnants éducatifs et sociaux et les auxiliaires de vie.
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Tous les champs sont obligatoires.

Inscrivez-vous à notre newsletter